Premières expériences sensorielles

Nous percevons le monde avec nos cinq sens et nous les perfectionnons tout au long de notre vie. Le tout petit a un grand besoin de stimulations pour développer les siens et grandir harmonieusement. Il est important de l’accompagner dans ses découvertes et de lui permettre de rentrer en interaction avec d’autres personnes. Il s’agit d’expériences vécues, ressenties et réelles qui ne peuvent se faire au travers d’un écran…

Je vous propose ici quelques idées pour développer ses sens avec des objets à fabriquer, à se procurer ou encore à réinventer.

Développer la vue :

– fixer un miroir proche de l’aire de jeu.

– placer des images en noir et blanc sous formes d’affiches proches de ses yeux (à imprimer ici) dans la même période que le mobile de Munari.

– lire les livres en noir et blanc de Tana Hoban

– suspendre des mobiles au dessus de son visage: le mobile des octaèdres, le mobile de Gobbi, et les autres mobiles.

– le jeu du « coucou ! » où l’on cache son visage, puis on le fait réapparaître.

– imiter ses expressions, lui faire des grimaces, créer un échange et capter son attention, en particulier avec les bébés.

– réaliser des paniers/plateaux regroupant des objets d’une même couleur.

– manipuler un nuancier d’imprimeurs, prendre un objet, comparer et retrouver sa couleur sur le nuancier.

– travailler avec les boîtes de couleurs Montessori à acheter ou à fabriquer soi-même.

 

Développer l’ouïe :

– froisser des feuilles de différentes matières (papier, plastique, aluminium, essuie-tout, tissu…)

– fabriquer des boîtes à sons avec toutes sortes de petits récipients (boîtes de maquillage, pots de yaourt, tubes de médicaments…) dans lesquels on verse des objets variés (cailloux, clous, trombones, riz, lentilles, pois chiches, semoule… voir farine pour des sons plus étouffés).

– dire des comptines et chanter.

– jouer sur la hauteur des sons : frapper différents objets et distinguer les sons graves ou aigus.

– fabriquer toutes les notes de la gamme avec des bouteilles ou des verres (glass harp) plus ou moins remplis d’eau ; et pour les plus doués, ravir les oreilles des petits comme ces artistes ou ceux-ci.

Développer le toucher :

– palper des petits coussins en tissu remplis avec des matériaux différents (riz, papiers de bonbons, sable, perles…)

– comparer des carrées de tissus variés (velours, jean, soie, coton, jersey, laine…) en double et les apparier.


– toucher ou manipuler différentes matières/textures : sable,  herbe, graviers, terre, eau, mousse,… De nombreuses expériences peuvent être réalisées dans la  nature, sur la plage, dans un champ, dans la neige, dans le jardin…

D’autres nécessitent un peu de matériel et de la patience… : farine, peinture, pâte à modeler (recette dans téléchargements), laine, coton…


Développer l’odorat :

– sensibiliser l’enfant à toutes les odeurs qu’il remarque, les nommer ou essayer de les définir. Ne pas hésiter à compléter la description en enrichissant le vocabulaire : « ce parfum est fleuri, doux, sucré, délicat…, cette odeur est piquante, mauvaise, nauséabonde, fétide…, cette senteur est poivrée, mentholée, pimentée… »

– sentir des petits flacons remplis d’épices ou herbes aromatiques (menthes, lavande, thym, sauge, muscade, cannelle, cumin, curry…) à apparier ensemble ou à identifier pour les plus grands.

– se promener dans la nature, sentir les fleurs, les feuilles…

Développer le goût :

– le bébé mets à la bouche tout ce qui lui tombe sous la main. Souvent les objets à sa disposition n’ont pas un goût très prononcé (plastiques, verre…) ; mais si on lui propose des objets en bois naturel, en tissu… la sensation en bouche va être différente.

– l’initiation au goût se fait surtout pendant les repas : donner des aliments simples et variés, découvrir de nouvelles saveurs, les nommer, proposer des aliments nouveaux régulièrement, jouer sur les couleurs et les textures pour les rendre plus attractifs…

– un peu à la façon du jeu de Kim (goûter des aliments les yeux bandés et essayer de les reconnaître), on peut fabriquer des flacons avec les quatre saveurs principales :

  • sucré : eau sucrée
  • salé : eau salée
  • acide : vinaigre blanc ou citron
  • amer : faire bouillir quelques minutes la peau blanche du pamplemousse (entre le zeste et la chair)

– cuisiner avec son enfant permet aussi de l’initier très jeune à une multitude de saveurs.

Quand l’enfant est un peu plus grand, l’activité qui permet de stimuler les cinq sens est la découverte des bacs sensoriels. Ils se déclinent sous toutes les formes, à vous d’être créatifs et de retrouver votre âme d’enfant pour les concevoir.

Publicités